Comment mesurer ses pertes en eau ?

Comment mesurer ses pertes en eau ?

On continue la série sur la performance cycliste en période de canicule.

Après le premier article sur l'impact de la chaleur sur ton rendement athlétique et les risques sur ta santé.

Cyclisme canicule performances et risques
La première compétition par forte chaleur.Ton corps n’est pas habitué à ces conditions.Et tu souffres beaucoup plus que d’habitude.Tu constates que tes performances sont en deçà de la normale.Les effets des hautes températures sur la performance sont importants.Il faut éviter la surchauffe.

Et le deuxième sur comment s'acclimater et retrouver petit à petit des performances normales malgré les hautes températures.

Cyclisme et Canicule : s’acclimater et connaître tes besoins en eau
Cyclisme : comment s’adapter à la chaleur et calculer sa consommation en eau pour ne pas perdre en performances et risquer sa santé.

On attaque aujourd'hui un point important.

Comment savoir si tu bois suffisamment ?

Pour le savoir, il y a un protocole qui existe pour calculer ton taux de transpiration par heure.

C’est un test d’une heure qui consiste à mesurer sa différence de poids entre le début et la fin d’une sortie plus sa consommation en eau.

En gros, la formule est :

[(Poids avant sortie - Poids après sortie) + consommation eau] / nombre heures

Par exemple mon premier test :

Durée : 2 heures.‌‌

Température : 20 C.‌‌

Intensité : Z2/Z3‌‌

Différence de poids entre avant et après la sortie : - 650 g.‌‌

Consommation en eau : 700 mL‌‌

Total perte : 1350 mL‌‌

Consommation par heure : 675 mL

Je ne m'attendais pas à autant pour une température et un effort modéré.

Je vais effectuer de nouveaux tests avec des intensités et des températures plus élevées pour voir ce que ça donne.

Je mettrai à jour cet article avec les nouveaux résultats.

Afficher les commentaires